Grand Prix des États-Unis, le point de vue de Giancarlo Minardi

Après le titre des pilotes remporté par Max Verstappen à Suzuka, Red Bull a remporté le titre des constructeurs grâce au succès du Néerlandais et à la quatrième place de Sergio Perez, interrompant ainsi la domination de Mercedes, cette année encore à sec de victoires.

Austin a souligné la suprématie de l’équipe dirigée par Horner, mais surtout celle de Max Verstappen. Pour la première fois depuis le début de l’année, l’équipe a commis une erreur lors de l’arrêt du Néerlandais, lui faisant perdre quelque chose comme onze secondes, rapidement récupérées sur la piste pour s’imposer devant Lewis Hamilton.

Cette victoire a été une démonstration de la force du binôme, mais aussi d’une bonne marge de potentiel inexploité. Contrairement aux autres Grands Prix, à Austin Verstappen a dû prendre des risques, montrant une grande différence entre lui et Perez. Cela devrait également permettre d’ouvrir les yeux sur la question du plafonnement des budgets, qui, à la base, devrait permettre d’acheter tous les postes de dépenses, sans aucune exclusion. C’est une chose d’avoir de bons pilotes du calibre du Mexicain et de nombreux autres dans l’équipe. C’en est une autre de pouvoir compter sur le talent de Verstappen, Hamilton, Leclerc… des pilotes qui influent à la fois sur le résultat en piste et sur le compte de résultat. Il en va de même pour les ingénieurs du calibre d’Adrian Newey. Le plafond budgétaire a un sens si, à l’intérieur de celui-ci, 100% des dépenses de l’équipe sont incluses, sans aucune exclusion. Je n’entrerai pas dans les détails.

Pour en revenir au grand prix, ce fut une course intéressante, certainement conditionnée par l’erreur encyclopédique de George Russell au premier virage, qui a conduit à l’abandon de Carlos Sainz, protagoniste d’un départ moins que parfait, mais absolument irréprochable. Un épisode sanctionné par une ridicule pénalité de cinq secondes. Absolument ridicule comme la pénalité donnée à Fernando Alonso. Trente secondes pour avoir couru sans rétroviseur droit. Outre le fait qu’il ne s’agissait pas d’un élément contondant, qui s’était également détaché, mais si un pilote de F1 était incapable de conduire sans rétroviseur, il devrait changer de profession. Deux pénalités absurdes.

Bravo à Lewis Hamilton, qui a sorti le grand jeu, tout comme Leclerc. Parti de la douzième place, il a porté sa Ferrari sur le podium, tout en montrant un problème majeur d’usure des pneus. La lutte avec Perez pour la deuxième place reste ouverte car ils se présentent au Mexique dans moins d’une semaine avec la même stratégie moteur.

Depuis qu’il a annoncé sa retraite, j’ai l’impression de voir un nouveau Sebastian Vettel. Il a couru comme un quadruple champion du monde et dimanche, il a fait une belle course, se battant jusqu’au dernier virage. Cela montre combien de composantes différentes peuvent entrer en jeu dans ce sport. On le voit aussi avec Gasly, qui est prêt à dire adieu à Alpha Tauri, et Ricciardo, qui est passé des étoiles aux écuries en quelques saisons.

Le week-end américain a remis Antonio Giovinazzi sur les rails. Une erreur qui pourrait lui coûter cher, surtout à un moment aussi délicat de sa carrière. Percuter les barrières après quelques tours n’est pas un signe positif, même si je ne connais pas les causes qui l’ont conduit à sortir de la piste. En revanche, Mick Schumacher n’a rien fait d’excitant sur la piste.

Gian Carlo Minardi

Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

http://www.minardi.it/f1-gp-cota-il-punto-di-gian-carlo-minardi-verstappen-e-red-bull-inarrestabili-sanzioni-assurde-per-russell-e-alonso/

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.