Forza Ferrari, Sainz Jr, le point de Gian Carlo Minardi

Les émotions n’ont pas manqué à Silverstone, théâtre de la dixième manche du championnat du monde de Formule 1. Une fois de plus, l’excellent travail réalisé par la FIA ces dernières années en matière de sécurité a permis d’éviter le pire avec le terrible accident du pilote Alfa Romeo GuanYu Zhou, qui s’en est miraculeusement sorti indemne. Honnêtement, je ne comprends pas comment il a été possible que l’arceau de sécurité de la C42 soit complètement détruit et déchiré.

Heureusement, le Halo a tenu, sauvant le conducteur. En Formule 2, Roy Nissany avait été percuté par Dennis Hauger après que sa voiture ait décollé, heurtant la voiture de l’équipe DAMS dans la zone du cockpit.

Au départ, nous avons assisté à une course qui n’était pas gagnée d’avance avec une Ferrari gagnante avec Carlo Sainz qui avait déjà montré son potentiel lors des qualifications. Une Ferrari, cependant, encore une fois pas parfaite qui a commis une faute contre un excellent Leclerc. Sans l’entrée de la voiture de sécurité dans la dernière partie, qui a rebattu les cartes, il aurait certainement remporté la victoire, profitant du dimanche moins parfait dans la maison Red Bull avec Max Verstappen, qui a dû se contenter de la septième place. L’équipe Ferrari aurait pu diversifier ses stratégies en emmenant le Monégasque à l’arrêt au stand. La victoire de Sainz, cependant, me rend très heureux car j’ai toujours souligné et cru en son potentiel.

En ce qui concerne la Safety car, honnêtement, j’ai trouvé le choix  » léger « , pour ne pas dire inutile. La voiture d’Ocon se trouvait à un endroit très visible de la piste et on aurait pu opter pour le drapeau jaune. Certes, le Français d’Alpine n’est pas irréprochable, car dès le début de leur carrière, on apprend aux pilotes qu’en cas de problème, il faut garer la voiture sans gêner la course. Il avait tout le temps d’opter pour un endroit plus sûr.

En dehors de ces épisodes, Silverstone nous a rendu une Mercedes compétitive, capable de se battre avec Ferrari et Red Bull. Sainz, Leclerc, Perez et Hamilton nous ont offert de belles bagarres, marquées par des tours rapides. Lewis Hamilton a tiré le meilleur parti de sa W13. Dommage pour l’accident sans faute qui a exclu George Russell.

Bon travail de l’équipe Red Bull, avec une stratégie parfaite pour Sergio Perez qui lui a permis de terminer à la deuxième place. Sans problème, la RB18 est la voiture qui a l’avantage. Excellent travail également pour Fernando Alonso, protagoniste d’une bonne première partie du championnat. Une fois de plus, il a montré toute sa valeur, surtout sur une piste humide.

Gian Carlo Minardi

Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

http://www.minardi.it/f1-gp-inghilterra-il-punto-di-gian-carlo-minardi-bravo-sainz-ma-red-bull-ha-una-marcia-in-piu-safety-car-sbalgiato-il-suo-ingresso/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.