Grand Prix d’Émilie-Romagne à Imola, Minardi à domicile

A Imola, à l’Autodromo Enzo et Dino Ferrari. En Émilie-Romagne, au cœur de la Motor Valley. La Formule 1 revient à la maison, avec le Grand Prix Rolex de Made in Italy et Emilia-Romagna du 22 au 24 avril.

Et la réponse des fans ne s’est pas fait attendre : ils seront 105 000 sur le circuit de Santerno.

Et il y retournera en permanence jusqu’en 2025, grâce à l’accord entre le ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale, le ministère des infrastructures et de la mobilité durable, la région Emilie-Romagne, Ice – Agence pour la promotion à l’étranger et l’internationalisation des entreprises italiennes, la municipalité d’Imola et Con.Ami, l’Automobile Club d’Italie et Liberty Media.

Dans un district unique au monde, terre de grandes marques et de champions des deux et quatre roues, c’est une occasion unique de transformer l’un des événements sportifs les plus populaires au monde en une opportunité extraordinaire pour la promotion internationale du Made in Italy et de la chaîne d’approvisionnement automobile, à partir de la Motor Valley d’Émilie-Romagne. Un résultat qui récompense le travail d’équipe de tout un territoire, en étroite synergie avec le Gouvernement et la Formule 1 elle-même, et qui, après les deux éditions précédentes à huis clos, verra le retour du public sur les rives du Santerno, 16 ans après la dernière édition à tribunes pleines qui, en 2006, avait vu la victoire de Michael Schumacher et de Ferrari, pour une véritable fête des gens sur l’un des circuits les plus prestigieux et les plus spectaculaires, pour son histoire et ses caractéristiques techniques.

Pierluigi Martini, Minardi M195 Ford, Grand Prix de Saint Marin (Imola), 1995. Crédit photo: Minardi

Dix jours exactement avant le feu vert qui donnera officiellement le coup d’envoi de la première manche européenne du championnat du monde 2022, le Grand Prix et l’accord ont été présentés ce matin à Bologne, au siège de la région Émilie-Romagne. Parmi les intervenants figuraient Stefano Bonaccini, président de la région Emilie-Romagne ; Manlio Di Stefano, sous-secrétaire d’État au ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale ; Marco Panieri, maire d’Imola ; Angelo Sticchi Damiani, président de l’Automobile Club d’Italie. Et, par liaison vidéo à distance, Enrico Giovannini, ministre des infrastructures durables et de la mobilité ; Stefano Domenicali, PDG de Liberty Media ; Carlo Maria Ferro, président de l’Agence ICE. La journaliste Camilla Ronchi présentera et modérera les discours.

La décision de promouvoir le Made in Italy à travers le Grand Prix de Formule 1 d’Imola découle des chiffres générés l’année dernière, tant en termes d’impact économique sur le territoire, estimé à 130 millions d’euros – un revenu induit qui, cette année, devrait atteindre 230 millions d’euros – que de promotion et de valorisation de l’excellence du Made in Italy dans le monde, grâce à la possibilité d’atteindre une audience mondiale de près de 2 milliards de téléspectateurs à travers la couverture télévisée prévue dans 200 pays. Outre la promotion de l’excellence, toutes les activités de communication seront également coordonnées avec la campagne de promotion de la nation extraordinaire lancée par le Maeci et réalisée par l’ICE sur le thème « L’Italie est tout simplement extraordinaire : BeIT ».

La vallée automobile d’Émilie-Romagne

La passion des moteurs a toujours parcouru la Via Emilia : 16 500 entreprises employant plus de 66 000 personnes, soit 10 % de l’ensemble de la chaîne nationale, avec des exportations représentant 5 milliards d’euros. On compte également 188 équipes sportives, 15 musées spécialisés, 16 collections privées, 4 circuits de course et 11 pistes de karting.

Un patrimoine économique et culturel où l’amour de la vitesse rencontre le goût du savoir-faire et l’envie d’entreprendre la recherche et l’innovation, traits distinctifs de cette terre. Jusqu’aux six cours internationaux de MUNER, l’Université de l’Automobile d’Emilie-Romagne, voulue par la Région avec les quatre universités d’Emilie-Romagne et les plus grandes marques automobiles de la région, unique au niveau international.

L’Émilie-Romagne est la véritable Motor Valley internationale. C’est aussi un produit touristique : le nombre total de visiteurs des musées et des collections, ainsi que les spectateurs des événements organisés sur les champs de courses d’Emilia-Romagna, est d’environ 1,8 million (44% d’Italiens et 56% d’étrangers, avec 1 190 000 nuitées). L’impact économique du mouvement des touristes et des excursions s’élève à 300 millions d’euros.

Minardi M191 Lamborghini lors de l’Historic Minardi Day 2019. Crédit photo : Minardi

L’Émilie-Romagne de plus en plus une terre de grands événements sportifs

Avec le Grand Prix Rolex Made in Italy et Emilia-Romagna, l’Emilia-Romagna confirme qu’elle est de plus en plus une terre qui aime le sport. De grands événements sportifs qui braquent les projecteurs sur toute une région et deviennent une occasion extraordinaire de croissance, de développement et d’attraction touristique : outre le Grand Prix d’Imola, en 2022, le Moto GP se tiendra sur le circuit Simoncelli de Misano Adriatico et – toujours à Misano – le World Superbike : trois grands événements automobiles dans une seule région, un record dont seule l’Émilie-Romagne peut se vanter. Et puis il y a la Coupe Davis, puisque Bologne accueillera du 14 au 18 septembre, pour les cinq prochaines années, l’un des quatre tours des demi-finales du plus prestigieux tournoi de tennis masculin par équipes au monde. Les deux étapes du Giro d’Italia masculin et les deux étapes du Giro d’Italia féminin. Ironman, la compétition des athlètes d’acier.

Et plus encore : football, volley-ball, basket-ball, tennis, volley-ball de plage et athlétisme. Pour une année 2022 prête à battre tous les records : avec plus de 100 rendez-vous d’importance nationale et internationale, qui se conclura du 25 au 31 octobre sur le circuit d’Imola par le Finali Mondiali Ferrari.

A partir de vendredi, la piste

La course est très attendue par les fans et il est encore possible de ne pas manquer ce grand spectacle. En effet, il reste encore des billets pour dimanche (circulaire et certaines tribunes) et pour samedi et vendredi (tribunes, pelouse et circulaire) que les fans peuvent acheter directement sur le site ticketone.it. En particulier, le samedi sera presque un « unicum » pour la saison de Formule 1, parce qu’il verra la course Sprint, qui se déroule sur seulement deux autres circuits, et parce que le programme est de toute façon plein de rendez-vous incontournables avec la deuxième séance d’essais de Formule 1 et les premières courses de Formule 2 et de Formule 3.

L’affiche officielle conçue par Aldo Drudi

L’année dernière déjà, Drudi Performance avait créé le graphisme de l’événement. Pour définir la nouvelle image, nous sommes partis des lignes de l’année dernière. Le signe graphique est toujours le même : trois voitures de Formule 1 – plus détaillées cette fois – vertes, blanches et rouges, et en Pole Position la Ferrari, qui va maintenant très bien, ceci est censé être une fois de plus un grand encouragement pour Ferrari. En arrière-plan, les collines d’Imola, celles où se développe l’Autodromo avec ses virages les plus célèbres, le Tosa et l’Acque Minerali. Le graphisme, quant à lui, évoque le Made in Italy. Même si la Formule 1 est un sport de compétition, un jeu de « tous contre tous », Aldo Drudi a choisi de le décrire d’une manière plus douce, plus légère et plus souple pour l’affiche.

Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.