13 décembre 1999 : le premier test F1 d’Alonso

Il y a 20 ans jour pour jour, Fernando Alonso effectuait ses premiers tours de roue à bord d’une Formule 1.

Pour sa première saison de monoplace en 1999, Alonso dispute l’Euro Open MoviStar by Nissan, un championnat monotype de 16 épreuves dont 12 sont disputés en Espagne alors que 2 le sont en Italie et les deux autres au Royaume-Uni.

Remportant le championnat avec 6 victoires, Fernando reçoit comme prix un essai à bord d’une F1 Minardi, suite à un accord signé entre RPM Exclusivas, promoteur du championnat et Minardi le 10 mai 1998.

Fernando Alonso 99(3.2)

Fernando à bord de la M01 avec son trophée de champion de l’Euro Open MoviStar by Nissan

Ces donc à l’âge de 18 ans, 4 mois et 15 jours que Fernando Alonso s’installe au volant de la M01 sur le circuit de Jerez en Espagne le 13 décembre 1999.

Partageant le volant de la M01 avec le titulaire Marc Gené qui prit le premier la piste afin de fixé un temps de base pour les débutants tout en testant les pièces de développement dans l’embrayage et la boîte de vitesses, ce dernier signa le 4e temps de la journée en 1m42.474 (27 tours) sur une piste détrempé.

La température n’ayant pas permis à la piste de s’asséché, Fernando Alonso prit la piste chaussé de nouvelle gomme pour piste mouillé Bridgestone. Complétant 18 boucles, il signa le 6e temps de la journée en 1m43.474 à seulement 1 seconde de son compatriote.

« Avant de monter dans la voiture, je pensais que j’allais avoir des problèmes avec le changement de vitesses et l’accélérateur, mais, après trois ou quatre tours, je me suis senti très à l’aise avec la voiture. »

Giorgio Vinella (champion de F3000 italienne) boucla aussi 18 tours signant un meilleur temps de 1m45.747 alors que l’heure tardive stoppa le programme de Peter Sundberg (champion de F3 italienne) avant que celui-ci ne puisse signer un temps significatif.

Poursuivant son apprentissage en F3000 la saison suivante, Fernando signera comme pilote d’essais de Minardi le 21 mai avant de faire ses débuts en grand prix pour l’équipe de Faenza en 2001.

Gian Carlo Minardi fier de "son" équipe

Vendu a Red Bull en 2005 pour devenir la Scuderia Toro Rosso, l’équipe est resté à Faenza. Son fondateur suis toujours de prêt ce qu’il ce passe dans « son » équipe. La fierté de la première victoire en 2008, l’éclosion de plusieurs champions, Vettel, Ricciardo, Verstappen, Vergne et de futur comme Gasly ou Albon.

La petite Scuderia avait déjà fait une belle saison en 2018, mais ils ont prouvé qu’en 2019 ils étaient très fort. Renault a bien failli terminer derrière la futur Scuderia Alpha Tauri.

« Ils ont grandement progressé depuis Max Verstappen, qui a débuté à Faenza. Ils ont amélioré leur résultat de 2018 et ont réussi, en travaillant sur leurs faiblesses, à terminer à une superbe sixième place.Ils ont maintenant l’opportunité de suivre les pas de Red Bull sur le plan du développement. Côté pilotes, c’est dernier on fait du beau travail. Daniil Kvyat l’a évidemment été, mais Pierre Gasly peut vraiment se féliciter. Le fait qu’il ait réussi à garder la tête froide et à ne pas être écrasé mentalement lorsqu’il a perdu son volant chez Red Bull était une grosse surprise. » Gian Carlo Minardi.

F1 | Gp Abu Dhabi, LE POINT de Gian Carlo MINARDI "Stratégie inexpliquée de Ferrari."

Mercedes a terminé une nouvelle saison triomphante avec une performance désarmante où elle a montré toute sa force avec le succès de Lewis Hamilton, mais surtout la récupération de Bottas qui est parti de la dernière position et a franchi la ligne d’arrivée au pied du podium derrière Leclerc, en quatrième position.

Leclerc remporte le dixième podium de la saison, mais paie un retard de 43″ sur l’Anglais qui montent à 64″ pour Sebastian Vettel. Des chiffres lourds confirmés par le fait qu’au 27ème tour, le mur de la Ferrari a demandé à ses pilotes d’économiser du carburant en courant constamment à 1’43 », puis en jouant sur une stratégie avec un pit stop supplémentaire et en payant un écart de 1″ par rapport au meilleur tour d’Hamilton.

Lire la suite

F1 | Gp Abu Dhabi, MINARDI  » Le Grand Prix le plus important du côté politique. Bras de fer Mercedes-Liberty Media ».

nous arrivons au dernier Grand Prix de la saison. Après le chaos d’Interlagos, il sera intéressant de voir la réaction de Ferrari, qui devra tenter de prendre la troisième place à Verstappen, même si pour le moment le dépassement me semble assez risqué.

Une saison passionnante s’achève, qui a redonné de l’éclat au championnat du monde. Malgré il y a encore le duel entre Renault et Toro Rosso pour la cinquième place avec l’équipe de Tost galvanisé par la deuxième place remportée il y a quinze jours avec un excellent Gasly, qui a donné à l’équipe la deuxième place de la saison, j’attends un week-end purement politique.

Lire la suite

F1 | Gp Brésil, LE POINT de Gian Carlo MINARDI « Pas de sanction pour Vettel. Mauvaise action »

Nous avons vu un beau Grand Prix, caractérisé par des stratégies différentes entre les pilotes d’une même équipe, dans un week-end dominé par Verstappen, comme j’ai eu l’occasion de le dire.

C’était aussi une course caractérisée par deux erreurs incroyables de deux champions du monde qui, ensemble, ont remporté dix titres mondiaux. Deux épisodes très différents : une fois de plus, Leclerc a réussi à irriter Vettel qui, avec une action aussi incroyable que folle, a ruiné sa course et celle de son partenaire, donnant à Ferrari un incroyable zéro à la fin de la course. A Maranello, ils devront résoudre un problème majeur. Hamilton a plutôt gâché la deuxième place d’un très bon Albon, privant Honda d’un coup du chapeau historique. Les pénalités de 5″ sont même peu nombreuses. Pour sa part, le champion britannique a demandé pardon, mais ce n’était pas un week-end facile pour la maison de Stuttgart, orpheline au Brésil de Toto Wolff. Ils ont accusé à la fois de problème de fiabilité et du point de vue sportif.

Lire la suite

Pierluigi Martini et Minardi au Sound of Engine de Suzuka

Alors que tout les regards seront tournés vers le Brésil ce weekend pour le grand prix, l’événement #soundofengine à lieu au circuit de Suzuka.

Si aucune Minardi ne prendra la piste, une M191 est exposé dans le hall d’entré et Pierluigi Martini est présent pour quelques démo avec une de ses deux Tyrrell P34.

Lire la suite

Minardi Team USA review, course 3, Houston

Le « Minardi Team USA » basé sur l’équipe CTE HVM Racing est engagé et dirigé par Paul Stoddart et Keith Wiggins lors de la saison 2007 de ChampCar. Les Panoz DP07 sont pilotés par Robert Doornbos et Dan Clarke.

La troisième manche de la saison, après Las vegas et Long Beach, a lieu au Texas à Houston.