"Latifi's chronicles" – Nicholas choisis le n°6

Le pilote canadien, qui débutera comme titulaire chez Williams en mars prochain, a dévoilé le numéro qu’il portera. Ce sera le 6, déjà porté par Nico Rosberg. Pourquoi ce choix ?

Lire la suite

Toro Rosso (2006-2019)

Après 14 saisons sous le nom Scuderia Toro Rosso, une nouvelle ère va s’ouvrir à Faenza. Un énième chapitre dans l’histoire de Minardi et Toro Rosso. Débuté dans les années 20 comme garage automobile, le premier aux couleurs de FIAT. Puis une équipe de course, Scuderia Del Passatore, renommé Scuderia Everest du nom de son sponsor n°1 au milieu des années 70. En 1980 nait le constructeur Minardi qui évoluera en Formule 2, puis en Formule 1.

Scuderia Everest
Lire la suite

La marque Minardi a 40 ans

La famille Minardi possède un garage automobile à Faenza depuis 1927. C’est le grand-père de Gian Carlo Minardi qui a ouvert l’établissement. A l’époque le garage Minardi était revendeur officiel FIAT.

Mais déjà, la course automobile était dans l’ADN de la famille. Giovanni le fondateur du garage a conçu avec des amis la « Minardi GM 75 » en 1947. Une sportive qui a été engagée dans plusieurs courses en Italie.

Lire la suite

13 décembre 1999 : le premier test F1 d’Alonso

Il y a 20 ans jour pour jour, Fernando Alonso effectuait ses premiers tours de roue à bord d’une Formule 1.

Pour sa première saison de monoplace en 1999, Alonso dispute l’Euro Open MoviStar by Nissan, un championnat monotype de 16 épreuves dont 12 sont disputés en Espagne alors que 2 le sont en Italie et les deux autres au Royaume-Uni.

Remportant le championnat avec 6 victoires, Fernando reçoit comme prix un essai à bord d’une F1 Minardi, suite à un accord signé entre RPM Exclusivas, promoteur du championnat et Minardi le 10 mai 1998.

Fernando Alonso 99(3.2)
Fernando à bord de la M01 avec son trophée de champion de l’Euro Open MoviStar by Nissan
Lire la suite

Gian Carlo Minardi fier de "son" équipe

Vendu a Red Bull en 2005 pour devenir la Scuderia Toro Rosso, l’équipe est resté à Faenza. Son fondateur suis toujours de prêt ce qu’il ce passe dans « son » équipe. La fierté de la première victoire en 2008, l’éclosion de plusieurs champions, Vettel, Ricciardo, Verstappen, Vergne et de futur comme Gasly ou Albon.

La petite Scuderia avait déjà fait une belle saison en 2018, mais ils ont prouvé qu’en 2019 ils étaient très fort. Renault a bien failli terminer derrière la futur Scuderia Alpha Tauri.

« Ils ont grandement progressé depuis Max Verstappen, qui a débuté à Faenza. Ils ont amélioré leur résultat de 2018 et ont réussi, en travaillant sur leurs faiblesses, à terminer à une superbe sixième place.Ils ont maintenant l’opportunité de suivre les pas de Red Bull sur le plan du développement. Côté pilotes, c’est dernier on fait du beau travail. Daniil Kvyat l’a évidemment été, mais Pierre Gasly peut vraiment se féliciter. Le fait qu’il ait réussi à garder la tête froide et à ne pas être écrasé mentalement lorsqu’il a perdu son volant chez Red Bull était une grosse surprise. » Gian Carlo Minardi.